Agri85
Accueil > Actualités

« OSEZ ÊTRE AGRICULTRICE »

Le 15/10/2023 à 10:00 I Soyez le 1er à déposer un commentaire
« OSEZ ÊTRE AGRICULTRICE »

Retrouvez le portrait de 5 agricultrices.

Anita PROUTEAU


« C’est grâce à mon congé parental, après la naissance de notre troisième enfant, que j’ai trouvé ma place dans l’exploitation », raconte Anita Prouteau, devenue agricultrice « sur le tard » alors qu’elle avait 36 ans. Près de ses bambins, mais jamais très loin de l’exploitation bovine de son mari Laurent, à Grosbreuil, elle a d’abord pris le relai des obligations administratives de la structure avant de s’associer assez rapidement, en 2009, au départ de son beau-père. « J’adorais m’occuper des papiers ! », justifie Anita, diplômée d’un BP secrétariat. « Ce n’est plus vraiment le cas ! » ajoute-t-elle en riant, car au fil des années, elle a largement fait mûrir son profil professionnel jusqu’à être « aussi passionnée que Laurent ! ». « Aujourd’hui je conduis le tracteur, je roule les bottes, je gère les vêlages jusqu’à 1h du matin… », illustre la cheffe d’exploitation démontrant un équilibre des tâches avec son mari. « On se complète ! », résume-t-elle. Anita remarque aussi que « la touche féminine rend service aux hommes, par exemple quand on doit faire évoluer le matériel pour ménager l’effort physique ; chez nous on a opté pour un télescopique sans marche (je trouvais ça pénible sinon) eh bien mon mari dit lui-même que c’est beaucoup mieux ainsi ! ». 

« Une place d’égal à égal, voilà ce que je défends », dit encore l’agricultrice élue à la chambre d’agriculture, antenne Vendée, depuis quatre ans. Petit à petit « la timide », comme elle se définissait avant son mandat consulaire, a appris à sortir de l’anonymat. Elle a construit sa légitimité parmi ses pairs masculins. Elle est la nouvelle présidente de l’Union cantonale de Moutiers-Talmont. « Aujourd’hui, en réunions régionales, on me demande mon avis ! », note Anita désormais membre de la commission Elevage à la chambre d’agriculture des Pays de la Loire et de la section viande à la FDSEA 85. Elle regrette encore que « trop peu de femmes soient représentées » dans les instances décisionnaires, mais croit en une évolution positive. « Une fois que la porte s’est ouverte, il faut avancer », retient la responsable syndicale. « Les formations agricoles font le plein et parmi les élèves de plus en plus sont des filles, alors oui ! Nous avons de l’avenir en agriculture ! Sans problème ! », s’enthousiasme Anita.  

Catherine Baty
 


Coralie Delapré - La vente directe, la génétique et un projet à venir

De l’eau a coulé dans les étiers de Beauvoir-sur-Mer depuis que Coralie Delapré s’est installée avec son père, Stéphane : le Gaec est orienté en bovins allaitants et en volailles. Coralie est devenue maman d’une petite fille de 2 ans et demi et d’un joli poupon de trois semaines. « Concilier vies professionnelle et familiale en ce moment exige de l’organisation : j’emmène ma fille avec  moi parfois, quand je vais soigner les animaux. ... Avec l’arrivée du bébé, je demande un coup de main de ma mère, qui travaille de nuit. Sinon, mes enfants  vont à la crèche. En janvier, ma fille rentre à l’école. »

« Je laisse à mon père les bovins (120 blondes d’Aquitaine). Je m’occupe des volailles et des petits lots bovins, comme nos « embryons », qui ont  aujourd’hui trois ans. Ils sont nés après insémination artificielle, pour améliorer les gabarits. Ce sont nos gros bébés : Rino, Ronaldo (sur la photo avec  Coralie), Rototo et notre Reinette, qui va mettre bas en décembre. » Un vrai programme de suivi génétique, réalisé avec Apis Diffusion, pour « faire de la  sélection et peut-être des concours un jour. Dans trois ans, au mieux » espère la jeune éleveuse. Depuis l’été 2021, elle a par ailleurs développé la vente  directe, en colis, pour la viande de ses blondes. Tous les deux mois, un bovin est vendu à des clients : « des amis, et des amis d’amis. Le bouche à oreille  fonctionne bien. »

Ont-ils été impactés par l’influenza aviaire ? «Nous n’avons subi que la première vague en 2021, avec l’arrêt d’une bande. Par la suite, nous avons eu le  droit de continuer en 2022. Je travaille avec la Ciab pour les poulets fermiers de Challans ou les pintades dans un bâtiment. Je viens d’y mettre en place une  bande de pintades standard qui sera prête pour Noël. Le technicien de la Ciab vient régulièrement. Pour mes deux bâtiments de cailles standard, je  suis en contrat avec les cailles Robin. Les deux bâtiments de cailles sont actuellement remplis (30 000 animaux). »

Un autre projet occupe aussi l’éleveuse : acheter prochainement trois nouveaux bâtiment volaille, pour un supplément de revenus. « Même si en ce moment, ce sont plutôt les bovins qui rapportent le plus pour notre Gaec. »

Yvelise Richard
 


Sylvie Douillard, présidente de la commission Agricultrices de la FDSEA de Vendée - “Notre métier doit rester une passion”

En 2019, fruit d’un beau travail collectif de la commission Agricultrices, les témoignages de 85 agricultrices vendéennes étaient recueillis au sein du livre « Osez être agricultrice ». A l’occasion de la journée de la femme rurale le 15 octobre prochain, nous avons trouvé important d’aller à la rencontre de plusieurs d’entre elles.

Quatre années se sont écoulées, non sans peine, entre crise du Covid, grippe aviaire, conflit Ukrainien,…. Ces évènements ont eu de nombreux impacts sur les exploitations et le travail des agricultrices. Certaines ont parfois été contraintes de partir travailler ponctuellement à l’extérieur, à changer d’atelier. D’autres selon leur situation, leur âge, ont pris des responsabilités extérieures ou bien ont adapté leur outil de travail à l’évolution de leur situation familiale.

Ces témoignages, nous les avons voulus pleins d’optimisme, porteur d’un message positif car malgré les difficultés, notre métier doit rester une passion. Nous souhaitons aussi montrer le chemin aux jeunes femmes qui souhaitent s’installer et les encourager à sauter le pas !

D’autres portraits seront à retrouver dans les semaines à venir dans votre journal.



Florence Bourmaud - « Je suis toujours mordue de tracteurs, de charrues”


Florence est en Gaec avec son frère. Ils sont éleveurs laitiers en Prim’holsteins et Normandes et ont aussi une partie importante de cultures pour garantir leur autonomie fourragère. Lors de son témoignage dans le livre « Osez être agricultrice », Florence insistait sur la passion du métier et rappelait qu’une fille pouvait aussi aimer la mécanique et les tracteurs.

Quatre années ont passé et la passion est toujours là. « Je suis toujours mordue de tracteurs, de charrues. J’adore conduire l’automotrice s’enthousiasme  Florence. Tout ce qui concerne le travail du sol et de récolte m’intéresse. En tant qu’éleveuses ou éleveurs, nous ne devons pas négliger nos cultures car la  qualité de nos fourrages a un énorme impact sur la conduite alimentaire de notre troupeau. Cependant, j’aime autant mes vaches que mes tracteurs,  impossible de choisir entre les deux. La polyvalence est ce qui fait la richesse de mon métier. »

Être agricultrice est cependant un métier très prenant. L’organisation est donc la clé de la réussite. Tandis que Florence se concentre sur la partie élevage  laitier (repro, qualité du lait, élevage des veaux…), son frère gère le suivi des cultures jusqu’à la table d’alimentation. Car comme toutes les jeunes femmes, Florence mène de front sa vie professionnelle et sa vie de famille. « Je suis agricultrice à Challans, mon mari est agriculteur aux Brouzils, et nous habitons  à  mi-chemin à Legé ! explique-t-elle. Nous avons un petit garçon et bientôt je serai maman pour la seconde fois. Avec mon mari, nous travaillons en horaire  décalé pour pouvoir nous occuper des enfants. Mon créneau horaire sur l’exploitation, c’est 9h-20h ! »

Mais l’agricultrice le reconnaît, sans l’évolution des techniques et l’électronique, elle ne pourrait pas mener de front sa carrière et sa vie familiale. « Toute  notre organisation est possible grâce aux robots de traite, à la caméra pour surveiller les vêlages et aux outils informatiques pour une gestion à distance ; toutes ces nouvelles technologies qui nous facilitent la vie et nous aident à être précis conclut Florence. Nous sommes aussi très vigilants sur certains  critères comme par exemple en choisissant systématiquement des taureaux avec une note de vêlage facile. »

Florence a donc de belles journées bien chargées mais elle ne regrette pas son installation bien au contraire « Dans la vie, il ne faut pas se priver de tout ce qui peut faire notre bonheur, quand on est passionné, on trouve toujours des solutions ».

Emmanuelle Raulin
 


Justine Picard - La passion des animaux


Justine Picard s’est installée en 2018 avec Guillaume, son conjoint. Diplômée d’un BEP et d’un Bac Pro option équin, la jeune femme a eu l’occasion de découvrir les autres productions agricoles lors de sa formation et notamment les vaches. C’est lorsqu’elle a rencontré Guillaume, qu’elle s’est posée la question de reprendre la ferme des parents de ce dernier. 

Seulement un an après leur installation, Justine et Guillaume ont fait le choix de créer un canardier. « C’était un choix économique et la production de canard de chair était compatible avec l’atelier de vaches laitières et les cultures. » 
Au début de l’année 2023, les parents de Guillaumes sont partis à la retraite, le Gaec est passé de quatre à deux associés. « C’est à ce moment-là qu’on a arrêté notre atelier laitier. Je ne pouvais plus m’en occuper toute seule. On avait des bâtiments des années 60 dans lesquels tout se fait à la main. Je voulais garder un atelier avec des animaux donc on a gardé les canards. » Il reste tout de même quelques Jersiaises dans l’exploitation à ce jour. 

Malheureusement, l’exploitation a été touchée deux fois par l’influenza aviaire lors de l’année dernière. « Etre agriculteur, c’est travaillé avec le vivant, et des fois ça peut être dur moralement, surtout comme dans notre cas où l’élevage a été touché par la maladie. Il faut bien réfléchir à son projet d’installation. Quand on est agriculteur, il y a la partie élevage mais aussi tout l’administratif comme nous sommes notre propre patron. C’est un des avantages, on peut définir nous-même nos horaires et l’organisation de nos journées. »

Johanna Kerschenmeyer
 


Nelly Prunier - “J’apprécie de pouvoir m’investir pour l’agriculture de notre département” 


Nelly est en Gaecavec son époux. Ils élèvent des génisses laitières et sont aussi céréaliers. Lors de son témoignage dans le livre « Osez être agricultrice », elle invitait les  jeunes  femmes qui souhaitaient devenir agricultrices à « tenter le coup » pour ne pas avoir de regret. Et c’est ce que Nelly a fait, il y a une quinzaine d’années. « Ce n’est pas toujours  facile mais je n’ai aucun regret. Au début, je n’osais pas me présenter en tant qu’agricultrice parce que je me disais que je ne connaissais pas aussi bien le métier que Philippe, mon mari, explique-t-elle. Auparavant, j’étais comptable alors rien à voir avec les semis de blé et le suivi des génisses ! » Mais au fur et à mesure, elle s’est affirmée, est montée en compétence et  a  aussi apporté ses connaissances puisque qu’elle se charge de la comptabilité et de la gestion administrative, en plus de l’atelier veau.

Habituée à travailler à l’extérieur, Nelly a toujours souhaité s’investir et ne pas rester uniquement sur la ferme. « Nos deux filles étaient déjà grandes, je pouvais donc plus facilement  prendre des responsabilités. Cela s’est fait progressivement. En 2019, lors de la parution du livre, j’étais encore présidente de l’union communautaire de Vendée Sèvre Autise et  administratrice MSA explique Nelly avec enthousiasme. Aujourd’hui, j’ai gardé toujours ma fonction à la MSA et je suis présidente du comité technique Safer Vendée : Beaucoup de  réunions et beaucoup de route… lorsque l’on habite dans le Marais Poitevin avec des réunions à Nantes et Angers ! Les dossiers sont complexes mais le travail est intéressant et  j’apprécie de pouvoir m’investir pour l’agriculture de notre département ».

Ainsi, les journées de Nelly sont bien remplies et pourtant c’est toujours avec le sourire qu’elle vous accueille sur son exploitation, prend le temps de répondre au téléphone à un  problème  MSA ou s’enquiert d’une problématique Safer. Une seule condition, pour cette jeune mamie : « Il y a des temps que je réserve à nos filles et à ma petite fille ainsi qu’à Philippe  et pas question d’y déroger conclut Nelly. J’ai besoin de ce temps pour me ressourcer, prendre du recul. Dans un mois, je serai de nouveau mamie et rien ne me fera manquer ce  merveilleux moment ! »

Emmanuelle Raulin




 


   

Ecrire un commentaire



Nom :
Prénom :
Titre :
Commentaire :
E-mail :
(Votre mail ne sera pas visible.)
Captcha :
En validant, j'accepte la charte et que mon commentaire soit publié dans Agri85.fr
DERNIERES NEWS

Vidéo de la semaine

Conjoncture laitière Cniel - janvier 2024
Le temps sera ensoleillé
°
Vendredi
01/03/2024
LA ROCHE-SUR-YON
Météo
AIZENAY
ANGLES
ANTIGNY
APREMONT
AUBIGNY
AUZAY
AVRILLE
BARBATRE
BAZOGES EN PAILLERS
BAZOGES EN PAREDS
BEAUFOU
BEAULIEU SOUS LA ROCHE
BEAUREPAIRE
BEAUVOIR SUR MER
BELLEVILLE SUR VIE
BENET
BESSAY
BOIS DE CENE
BOUFFERE
BOUILLE COURDAULT
BOUIN
BOULOGNE
BOURNEAU
BOURNEZEAU
BREM SUR MER
BRETIGNOLLES SUR MER
BREUIL BARRET
CEZAIS
CHAILLE LES MARAIS
CHAILLE SOUS LES ORMEAUX
CHAIX
CHALLANS
CHAMBRETAUD
CHAMPAGNE LES MARAIS
CHANTONNAY
CHASNAIS
CHATEAU D OLONNE
CHATEAU GUIBERT
CHATEAUNEUF
CHAUCHE
CHAVAGNES EN PAILLERS
CHAVAGNES LES REDOUX
CHEFFOIS
COEX
COMMEQUIERS
CORPE
CUGAND
CURZON
DAMVIX
DISSAIS
DOIX
DOMPIERRE SUR YON
FALLERON
FAYMOREAU
FONTAINES
FONTENAY LE COMTE
FOUGERE
FOUSSAIS PAYRE
FROIDFOND
FROMENTINE
GIVRAND
GRAND LANDES
GROSBREUIL
GRUES
JARD SUR MER
L AIGUILLON SUR MER
L AIGUILLON SUR VIE
L EPINE
L HERBERGEMENT
L HERMENAULT
L ILE D ELLE
L ILE D OLONNE
L ILE D YEU
L OIE
L ORBRIE
LA BARRE DE MONTS
LA BERNARDIERE
LA BOISSIERE DE MONTAIGU
LA BOISSIERE DES LANDES
LA BRETONNIERE
LA BRUFFIERE
LA CAILLERE SAINT HILAIRE
LA CHAIZE GIRAUD
LA CHAIZE LE VICOMTE
LA CHAPELLE ACHARD
LA CHAPELLE AUX LYS
LA CHAPELLE HERMIER
LA CHAPELLE PALLUAU
LA CHAPELLE THEMER
LA CHATAIGNERAIE
LA CLAYE
LA COPECHAGNIERE
LA COUTURE
LA FAUTE SUR MER
LA FERRIERE
LA FLOCELLIERE
LA GARNACHE
LA GAUBRETIERE
LA GENETOUZE
LA GUERINIERE
LA GUYONNIERE
LA JAUDONNIERE
LA JONCHERE
LA LIMOUZINIERE
LA MEILLERAIE TILLAY
LA MERLATIERE
LA MOTHE ACHARD
LA POMMERAIE SUR SEVRE
LA RABATELIERE
LA REORTHE
LA ROCHE SUR YON
LA TAILLEE
LA TARDIERE
LA TRANCHE SUR MER
LA VERRIE
LAIROUX
LANDERONDE
LANDEVIEILLE
LE BERNARD
LE BOUPERE
LE CHAMP SAINT PERE
LE FENOUILLER
LE GIROUARD
LE GIVRE
LE GUE DE VELLUIRE
LE LANGON
LE MAZEAU
LE PERRIER
LE POIRE SUR VELLUIRE
LE POIRE SUR VIE
LE TABLIER
LES BROUZILS
LES CHATELLIERS CHATEAUMUR
LES CLOUZEAUX
LES EPESSES
LES ESSARTS
LES HERBIERS
LES LANDES GENUSSON
LES LUCS SUR BOULOGNE
LES MAGNILS REIGNIERS
LES PINEAUX
LES SABLES D OLONNE
LESSON
LIEZ
LOGE FOUGEREUSE
LONGEVES
LONGEVILLE SUR MER
LUCON
MACHE
MAILLE
MAILLEZAIS
MALLIEVRE
MAREUIL SUR LAY DISSAIS
MARILLET
MARSAIS SAINTE RADEGONDE
MARTINET
MENOMBLET
MERVENT
MESNARD LA BAROTIERE
MONSIREIGNE
MONTAIGU
MONTOURNAIS
MONTREUIL
MOREILLES
MORMAISON
MORTAGNE SUR SEVRE
MOUCHAMPS
MOUILLERON EN PAREDS
MOUILLERON LE CAPTIF
MOUTIERS LES MAUXFAITS
MOUTIERS SUR LE LAY
MOUZEUIL SAINT MARTIN
NALLIERS
NESMY
NIEUL LE DOLENT
NIEUL SUR L AUTISE
NOIRMOUTIER EN L ILE
NOTRE DAME DE MONTS
NOTRE DAME DE RIEZ
OLONNE SUR MER
OULMES
PALLUAU
PEAULT
PETOSSE
PISSOTTE
POIROUX
PORT JOINVILLE
POUILLE
POUZAUGES
PUY DE SERRE
PUYRAVAULT
REAUMUR
ROCHESERVIERE
ROCHETREJOUX
ROSNAY
SAINT ANDRE GOULE D
SAINT ANDRE TREIZE VOIES
SAINT AUBIN DES ORMEAUX
SAINT AUBIN LA PLAINE
SAINT AVAUGOURD DES LANDES
SAINT BENOIST SUR MER
SAINT CHRISTOPHE DU LIGNERON
SAINT CYR DES GATS
SAINT CYR EN TALMONDAIS
SAINT DENIS DU PAYRE
SAINT DENIS LA CHEVASSE
SAINT ETIENNE DE BRILLOUET
SAINT ETIENNE DU BOIS
SAINT FLORENT DES BOIS
SAINT FULGENT
SAINT GEORGES DE MONTAIGU
SAINT GEORGES DE POINTINDOUX
SAINT GERMAIN DE PRINCAY
SAINT GERMAIN L AIGUILLER
SAINT GERVAIS
SAINT GILLES CROIX DE VIE
SAINT HILAIRE DE LOULAY
SAINT HILAIRE DE RIEZ
SAINT HILAIRE DE TALMONT
SAINT HILAIRE DE VOUST
SAINT HILAIRE DES LOGES
SAINT HILAIRE DU BOIS
SAINT HILAIRE LA FORET
SAINT HILAIRE LE VOUHIS
SAINT JEAN DE BEUGNE
SAINT JEAN DE MONTS
SAINT JUIRE CHAMPGILLON
SAINT JULIEN DES LANDES
SAINT LAURENT DE LA
SAINT LAURENT SUR SEVRE
SAINT MAIXENT SUR VIE
SAINT MALO DU BOIS
SAINT MARS LA REORTHE
SAINT MARTIN DE FRAIGNEAU
SAINT MARTIN DES FONTAINES
SAINT MARTIN DES NOYERS
SAINT MARTIN DES TILLEULS
SAINT MARTIN LARS EN SAINTE HE
SAINT MATHURIN
SAINT MAURICE DES NOUES
SAINT MAURICE LE GIRARD
SAINT MEDARD DES PRES
SAINT MESMIN
SAINT MICHEL EN L
SAINT MICHEL LE CLOUCQ
SAINT MICHEL MONT MERCURE
SAINT NICOLAS DE BREM
SAINT PAUL EN PAREDS
SAINT PAUL MONT PENIT
SAINT PHILBERT DE BOUAINE
SAINT PHILBERT DU PONT
SAINT PIERRE DU CHEMIN
SAINT PIERRE LE VIEUX
SAINT PROUANT
SAINT REVEREND
SAINT SIGISMOND
SAINT SORNIN
SAINT SULPICE EN PAREDS
SAINT SULPICE LE VERDON
SAINT URBAIN
SAINT VALERIEN
SAINT VINCENT PUYMAUFRAIS
SAINT VINCENT STERLANGES
SAINT VINCENT SUR GRAON
SAINT VINCENT SUR JARD
SAINTE CECILE
SAINTE CHRISTINE
SAINTE FLAIVE DES LOUPS
SAINTE FLORENCE
SAINTE FOY
SAINTE GEMME LA PLAINE
SAINTE HERMINE
SAINTE PEXINE
SAINTE RADEGONDE DES NOYERS
SALIGNY
SALLERTAINE
SERIGNE
SIGOURNAIS
SION SUR L OCEAN
SOULLANS
TALLUD SAINTE GEMME
TALMONT SAINT HILAIRE
THIRE
THORIGNY
THOUARSAIS BOUILDROUX
TIFFAUGES
TREIZE SEPTIERS
TREIZE VENTS
TRIAIZE
VAIRE
VELLUIRE
VENANSAULT
VENDRENNES
VIX
VOUILLE LES MARAIS
VOUVANT
XANTON CHASSENON
Les unes de la VA
VA du 01/03/24VA du 23/02/24VA du 16/02/24VA du 09/02/24VA du 02/02/24VA du 26/01/24VA du 19/01/24VA du 12/01/24VA du 05/01/24
DÉCOUVREZ
NOS PARTENAIRES
>
|
Cliquez ici pour quitter

CONNEXION

Adresse mail et/ou Mot de passe incorrect(s).

Mot de passe oublié...

Entrez votre adresse mail, un message vous sera envoyé pour vos identifiants.

Un mail vous a été envoyé.
Vous y trouverez votre mot de passe.
Facebook twitter Youtube Instagram
Agri49

Agri85
21 boulevard Réaumur
85 013 La Roche sur Yon cedex
Téléphone : 02 51 36 82 04